Une logique et quelques cartes

Utilisation d’un site remarquable pour sélectionner quelques étoiles

Article mis en ligne le 24 octobre 2020

par Lerautal

1. Un site qui nous semble remarquable

Le site d’Alain Gérard a été une vraie découverte.
L’auteur a, semble-t-il, beaucoup observé à l’oculaire et pris beaucoup de notes à partir de ses observations.
Il s’est intéressé aux objets dits du ciel profond (amas, nébuleuses, galaxies), ce qui est assez banal à notre époque, mais aussi aux étoiles doubles, ce qui l’est beaucoup moins et ses pages sont riches d’annotations personnelles.

Dans ce qui suit, nous avons décidé de partir du travail de cet observateur pour effectuer une première sélection d’objets à observer.

2. Le PDF joint

Il récapitule la démarche et présente des « analyses de cas » (termes excessifs).

3. Quelques cartes

Comme conséquence du travail précédent, nous avons décidé d’une logique d’organisation des fiches permettant d’observer les étoiles doubles/multiples.

Elles doivent être peu encombrantes (un A4 imprimé recto-verso et plié en deux), imprimées noir sur blanc (de façon à économiser l’encre) et contenir le minimum « de terrain » :
- Identifiant de l’étoile et coordonnées équatoriales.
- Carte de localisation avec cheminement visuel et champ du chercheur standard (5°).
- Cartes couvrant un carré de 2 degrés de côté utilisables en observation redressée / non redressée / renvoi coudé.
- Un rappel sommaire des cadrans.
- Une série de zones pour noter les observations.

D’abord réalisées avec un traitement de texte (le « Writer » de Libre Office), elles ont été refaites avec le logiciel libre de PAO Scribus.

STF 262

STF 2576

STF 2675

STF 2806

STF 2950

STT 508

3. Et maintenant ?

Il faut maintenant tester les cartes sur le terrain, ce qui ne pourra se faire que quand le ciel sera moins couvert.