accessibilité
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

Forum de l’article

Sphérules sur un aimant : tentative d’exploitation

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Rappel de la discussion
Sphérules sur un aimant : tentative d’exploitation
Gérard Cloarec - le 24 novembre 2018

bonsoir , bonne démonstration d’une approche scientifique pas évidente pour un novice comme moi ! je prend note de cette façon grâce aux pixels image de mesurer des sphérules si petites mais malgré tout visible à l’oeil nu !

Beaucoup de paramètres sont à notés suite à une récolte de poussières , je regrettais de ne pas avoir noté la période où javais récolté ces poussières aimantées , ma réflexion étais qu’il y a surement des périodes au court de
l’année où les perséides par exemple ,il y aurait des poussières plus importantes ? oui mais pour cela il faut de l’assiduité des prises de notes et aussi peut être des recoupements avec d’autres club qui ferait les mêmes collectes . Pour quel but évidemment ? pour ma part la simple démarche d’une connaissance supplémentaire me suffit aujourd’hui.

Sphérules sur un aimant : tentative d’exploitation
Lerautal - le 25 novembre 2018

Gérard,

Merci pour cette contribution.
Tu fais une remarque légitime :« ... ma réflexion était qu’il y a sûrement des périodes au cours de l’année (les perséides par exemple) où il y aurait plus de poussières... ».

La réponse qui vient spontanément à l’esprit est : « bien-sûr, puisque c’est à ce moment-là que... ».
Mais... il faut se méfier des évidences que l’on n’a pas vérifiées.
En mathématiques, quand on a appris les codes, on est capable de démontrer (prouver).
En science, on fait des suppositions (hypothèses) et on s’efforce de vérifier deux choses :
- ma supposition est vraie,
- ma supposition est fausse.
MAIS AUSSI, et c’est essentiel :
- je suis incapable, avec ce que j’ai entrepris comme démarche, d’affirmer l’une ou l’autre.

Pour pouvoir répondre, il faudrait réunir plusieurs conditions :
- Démarrer avec une zone de récolte nettoyée,
- prélever régulièrement et nettoyer à chaque fois.
(Un peu à la façon dont on relève le niveau d’eau d’un pluviomètre).
- Qu’il pleuve régulièrement...
- ...

Pas simple. Surtout l’été où la pluviométrie est peu favorable.

L’hiver et le printemps seront des périodes plus favorables.
Reste à repérer les dates des prochaines chutes et à imaginer un dispositif adapté.
Pour que cela soit praticable, il faut que plusieurs personnes soient d’accord et collaborent.

Sphérules sur un aimant : tentative d’exploitation
Gérard Cloarec - le 25 novembre 2018

Bonjour Alain ,
une démarche scientifique pas évidente dans son ensemble ,moi après ces pluies dernières je peut comme jean luc récolter, mardi prochain,mon petit aimant , le dater et en mettre un autre pour une période suivante ,je propose de mettre ces aimants dans un pochette à chaque fois ,ceci est à ma porté, après je ne suis pas équiper pour les compter et les photographier ,mais ensuite que faire de ces échantillons stockés ? un peut comme ces carottages en profondeur !

Plan du site Espace rédacteurs RSS

2009-2020 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.52