logo site
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

logo article ou rubrique
Lumières dans la nuit : Antoine BRUN

L’instituteur de village qui refusa de devenir astronome professionnel

Article mis en ligne le 6 septembre 2019

par Lerautal

La vie hors norme d’un individu attaché à son indépendance

1. Un quasi inconnu

La page de Wikipedia consacrée à Antoine Brun résume, en peu de lignes, un parcours exceptionnel :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Brun_(astronome)

- Grand observateur dans le domaine des étoiles variables.
- Réalisateur de télescopes (y compris des Schmidt).
- Admis à l’Union Astronomique Internationale alors qu’il n’était qu’amateur.
- Soldat de la guerre de 14-18 dont le comportement exemplaire avait été reconnu.
- Botaniste et curieux des minéraux.
- ...

Il existe peu de choses sur l’histoire d’Antoine Brun, le texte le plus complet étant celui de Marguerite Brun et Jean Dragesco :

http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1979LAstr..93..199B/0000199.000.html
(les illustrations sont de piètre qualité, mais le contenu mérite une lecture un peu attentive).

2. L’Atlas photométrique des constellations

Nous avons accès via Internet à des bases de données quasiment sans limites.
Nous voulons une carte du ciel, gratuitement ? Vite Stellarium, Skychart, Kstars...

Revenons cent ans en arrière.
Comment identifier la magnitude visuelle dans l’immensité du ciel ?
Il y a des catalogues, mais pas de cartes accessibles aux moyens modestes d’un fonctionnaire.
Alors... Antoine Brun va réaliser SON atlas photométrique. À la main.
En parallèle avec son activité d’enseignant, ses observations, sa correspondance...
Voici la première page :

JPEG

Les pages sont grandes (42 x 29 cm).
Voici la page d’introduction :

JPEG

Comme elle est réduite en taille et difficile à lire, je l’ai découpée en trois images où le texte est lisible.

JPEG

JPEG

JPEG

Et voici, maintenant l’exemple d’une page de carte :

JPEG

3. Mon exemplaire de l’Atlas

Il a été dupliqué, à la fin des années 1970 par Émile SCHWEITZER, alors secrétaire de l’AFOEV.
Les appareils à photocopier donnaient des documents bleutés.

Son aspect est un peu vieillot mais, quand je l’ouvre, je ressens de la gratitude pour Antoine BRUN et Émile SCHWEITZER, par qui ce miracle a été possible.

Quand on a beaucoup reçu, on souhaite à son tour transmettre.

Transmettre ?

Nos « anciens » on bien fait leur travail.
Ferons-nous le nôtre et est-ce même possible à l’ère des terminaux rapides et du G5 ?


Plan du site Espace rédacteurs RSS

2009-2019 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7