Automne 2020

Images réalisées par les membres de l’AAI

Article mis en ligne le 18 novembre 2020
dernière modification le 19 novembre 2020

par Lerautal

1. Un bel automne

Après un été très chaud et trop sec, de longues périodes humides ont ravivé les couleurs et fait pousser des champignons.

Une « ronde » à Jeu-les-Bois a ainsi fait découvrir cette jolie Russule émétique.

PNG

Chapeau rouge cerise, lames blanches, saveur très piquante (d’où son nom).
Mais que font ces champignons à la porte d’entrée de la Prairie ?
On les trouve, normalement, sous des conifères.

Justement, pas très loin : des épicéas dont les racines de surface peuvent s’étendre jusque là.

2. Pas d’autre ronde : le confinement

La reprise très sévère de l’épidémie, nous a placés de nouveau en confinement : plus de séances à Jeu, alors que des circonstances favorables auraient pu nous y rassembler :
- Mars,
- une comète,
- Le Soleil.

Alors chacun est resté chez soi et, en fonction de ses possibilités, a réalisé des observations ou des photos.

La présente page s’efforce de rendre compte de cette activité.

3. La comète dans Orion

Guy Auroy a été bien courageux : pour réaliser cette image, il fallait se coucher très tard.
Éléments fournis par l’auteur :

Date : 13/11/2020 - 01h12mn
Objectif : Sigma 70-200 mm à 88 mm - F5.6
Imageur : Canon RP non défiltré
Monture : Skywatcher NEQ6
Logiciels : Astro Pixel Processor, Siril, Photoshop CC
Images : 10x120" - mosaïque de 2 clichés
Pose finale : 20 minutes

JPEG

Le capteur n’est pas défiltré, ce qui fait que l’on voit moins les rouges que dans d’autres images du même sujet présentées sur notre site.
Mais il est récent, plein format et doté de « gros pixels » permettant d’exploiter la faible luminosité du ciel.
Vous pouvez également juger de la qualité de l’optique en observant le piqué des étoiles, au centre et à la périphérie.

Guy a effectué une recherche sur Astrometry et marqué la position de la comète à l’aide d’une flèche rouge.

JPEG

Complément

Quatre mots ont attiré mon attention dans ce qu’avait écrit Guy Auroy :
« mosaïque de deux clichés ».

Je lui ai adressé le message suivant :

Pour être sûr de bien comprendre :
Vous avez assemblé côte à côte deux images de façon à couvrir un champ plus large ?
Ce qui implique de/d’ :
- effectuer une série d’images d’un premier champ,
- pointer le nouveau champ (décalé de « ce qu’il faut pour... »),
- prendre une nouvelle série.
Réaliser deux séries de traitements et finalement assembler « côte à côte » les deux résultats.
C’est ça ?

Mon correspondant a confirmé ainsi :

...
c’est bien cela.
Au départ ce n’était pas prévu.
Je ne visais que la partie haute où se trouvait la comète.
Mais je me suis dit qu’il serait plus logique d’avoir la constellation d’Orion entière.
Et j’ai fait au « pif » sans calculer quoi que ce soit.
C’est pour cela que je ne l’ai pas entière au final.
Et j’ai peiné à rassembler les deux images à cause de la pollution lumineuse et du problème du vignettage.
...