logo site
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

logo article ou rubrique
Exploitation d’un cliché

Longtemps après Charles Messier, jouons au « furet » du cliché.

Article mis en ligne le 12 février 2019
dernière modification le 13 février 2019

par Lerautal

Quand les belles nuits sont rares, on peut prolonger son plaisir en tirant mieux parti d’une image.

1. Pour mémoire

Wikipedia : Charles Messier, né à Badonviller le 26 juin 1730 et mort à Paris le 12 avril 1817, est un astronome français, éminent chasseur de comètes. Il est renommé pour avoir créé le fameux catalogue d’objets du ciel profond portant son nom. ...
... la renommée de Charles Messier est avant tout issue de son catalogue de 110 objets du ciel profond d’aspect diffus (amas stellaires et nébuleuses au sens de l’époque), catalogue qu’il produisit à l’intention des chercheurs de comètes afin d’éviter toute confusion avec ces objets fixes mais encore étranges.

2. Le cliché et les intentions

Le 11 février 2019, autour de 21 h (heure locale).
Lune âgée de 7 jours et des nuages mobiles.
10 clichés de 20 secondes - ISO 1600 - Objectif de 200 mm de focale ouvert de 40 mm ("vieux" Vivitar à mise au point manuelle).
L’intention première était de retrouver la comète 46P Wirtanen, en profitant de sa proximité avec l’étoile Theta UMa.

JPEG

Le cadre blanc délimite le champ de la carte suivante.

JPEG

Le cliché, réduit en taille :

JPEG

Revoyons en détail ce qui a été trouvé...

3. 46P Wirtanen

JPEG

Le numéro du catalogue Henri Draper de l’étoile Theta UMa a été porté : cela facilite beaucoup la recherche via Aladin (ou Aladin Lite).

4. La nébuleuse NGC2841

De magnitude 9.20, sa forme est reconnue malgré la courte longueur focale de l’objectif (et la Lune).

JPEG

Le numéro HD80566, permet de trouver le champ stellaire dans Aladin :

JPEG

5. La nébuleuse NGC2857

De magnitude 12.3, elle est à peine perceptible et sa position a été soulignée sur le cliché.

JPEG

Encore une fois, le numéro, HD80608, donne accès à l’aspect du champ dans Aladin :

JPEG

La forme de nébuleuse spirale apparaît ici.

6. Pour finir, une autre référence historique

Wikipedia : Le New General Catalogue of Nebulae and Clusters of Stars ou NGC (en français « Nouveau catalogue général de nébuleuses et d’amas d’étoiles ») est l’un des catalogues astronomiques les plus connus dans le domaine de l’astronomie amateur, avec le catalogue Messier.
Il contient 7 840 objets du ciel profond (principalement des galaxies, mais aussi d’autres types) recensés par John Dreyer jusqu’en 1888, date de première parution du catalogue dans les Memoirs of the Royal Astronomical Society1. Ce catalogue est une révision et un élargissement du General Catalogue de John Herschel, paru en 1864, auquel il apporte de nombreuses améliorations.

Charles Messier, John Herschel, John Dreyer :
- nous voila en bonne compagnie...
- remarquons l’importance que les Britanniques (puis les Anglo-Saxons) prennent dans l’univers astronomique. À la même époque, Camille Flammarion, astronome amateur il est vrai, ne pratiquait pas cette forme d’astronomie austère qui consiste à recenser de nébuleuses...

7. Une suite

Voici une photo de la comète 46P Wirtanen, faite le lendemain, 13 février 2019 à 20 heures (locale).

JPEG

La comète est difficile à percevoir : la Lune étant plus présente, on a réduit la sensibilité à 800 iso pour éviter de saturer l’image.
Heureusement, elle a peu bougé par rapport à la veille.


Plan du site Espace rédacteurs RSS

2009-2019 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.10