logo site
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

logo article ou rubrique
De l’intérêt de l’observation à plusieurs en prenant des notes

Tentative de détection des mouvements des satellites de Jupiter, à partir de l’observation à l’oculaire

Article mis en ligne le 8 juillet 2019
dernière modification le 23 août 2019

par Lerautal

Quatre AAIstes à l’aventure

1. L’aventure avait commencé...

... par des essais de dessins de la Lune.
Nous avions tout le nécessaire, mais la Lune se cachait résolument derrière un paquet de nuages gris... dont elle émergeait quelques brefs instants, comme pour se jouer de nous.
L’horizon étant plus dégagé vers Jupiter, nous avons visé cette planète.

Et là...
"Je vois trois satellites.
- Moi, aux jumelles, je n’en vois pas. Et au Mak 127 ?
- J’en vois trois, disposés en triangle. Et au C8 ?
- Pareil."

Nous avions du temps devant nous, d’où l’envie de voir si les satellites « bougeaient ».
"Mais comment faire pour s’en rendre compte ?
- On peut toujours essayer de faire un petit croquis montrant la position des quatre objets, en relevant à chaque fois le jour et l’heure".

2. Discussion dans la pénombre

Un quart d’heure après les premiers croquis maladroits...

"Le triangle s’est déformé.
- Tu crois ?
- Oui : le presque angle droit de tout à l’heure est devenu un vrai angle droit.
- Pas sûr : nos dessins sont imprécis.
- Oui, mais on fait avec ce qu’on a. Laissons passer du temps."

Passe le temps...

"Le triangle est presque isocèle.
- Oui, et l’angle droit est plus pointu que droit..."

S’ensuit un long échange sur les transformations progressives du triangle, au fil du temps.

Mais avions-nous rêvé ou nos observations concordent-elles, même un petit peu, avec la réalité du phénomène astronomique ?
Ce qui suit tente d’apporter une réponse.

3. Utilisation de Stellarium pour réaliser des simulations

Hypothèse de départ : Stellarium calcule juste et est capable de reproduire les mouvements apparents des satellites de Jupiter.

Avantage : le plus grand nombre d’entre nous sait l’utiliser et pourra à l’occasion s’en servir pour confronter ses observations et les simulations.

Utilisation en complément de Gimp pour réaliser des captures et des mesures.

4. Jupiter et trois satellites le 6 juillet 2019 à 22h50mn

PNG

Une croix blanche a été tracée au centre de la planète de façon a positionner le centre de la planète.
On a ensuite mesuré, en pixels, la distance entre le centre de la croix et celui de chacun des satellites.
En appelant C le satellite Callisto, G ... Ganymèdes, E... Europe et O le centre de la croix, on mesure les distances suivantes :

OC = 719 pixels
OE = 877 pixels
OG = 800 pixels.

5. Jupiter et trois satellites le 6 juillet 2019 à 23h03mn

PNG

OC = 727 pixels
OE = 889 pixels
OG = 801 pixels.

6. Conclusions provisoires

Callisto et Europe se sont déplacés, alors que Ganymèdes semble immobile (aux erreurs de mesure près, de l’ordre de deux pixels).

Je n’ai hélas fait que deux dessins.
Le simple fait de :
- faire un petit croquis,
- noter le jour et l’heure...
... et l’observation est moins superficielle... et plus intéressante.

Le fait de confronter ses observations et remarques à celles des autres participants aide à trouver des « trucs » pour essayer de prouver que l’on a raison... mais cela peut aussi aider à devenir modeste : on n’a pas toujours raison :-)

7. Complément

Voici une reproduction du premier dessin.

PNG

Si les bandes équatoriales de Jupiter avaient été tracées, même sommairement, l’orientation du dessin et la position des satellites par rapport au plan équatorial seraient plus faciles.

8. Complément du 21 août 2019

Voici un document au format PDF, qui est, après les « Lunes à compléter », une autre forme de dessin assisté :

Cette page est à imprimer.

Remarques et utilisation :

Le diamètre équatorial sert d’unité de mesure.
- Marquer les positions des satellites visibles.
- Ne pas oublier de reporter la date, l’heure, les initiales (ou le nom ou le pseudo) de l’observateur.
- Effectuer des observations successives (30 minutes après par exemple) et, important, cacher les précédentes (en pliant ou en plaçant un masque) de façon à ne pas influencer le report en cours.

IMPORTANT : marquer d’un flèche la direction du mouvement apparent de déplacement de Jupiter. Cela permettra de définir le Nord et le Sud de la planète.

Dates, heures identification permettront une mutualisation des observations... si, un jour, quelqu’un le souhaite.


Plan du site Espace rédacteurs RSS

2009-2019 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7