logo site
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

logo article ou rubrique
Le GOTO et le problème du zéro

Éléments de bases pour l’utilisation des raquettes Syscan

Article mis en ligne le 1er octobre 2018
dernière modification le 2 octobre 2018

par Lerautal

Partir, c’est bien, mais d’où ?

1. La difficile lecture des manuels fournis

Ça y est : le matériel longtemps désiré est enfin arrivé.
Il a été déballé, monté « sur champ » et l’on est parvenu à faire la mise en station : l’axe d’ascension droite est parallèle à l’axe du monde.

Tout va bien : c’est le moment d’expérimenter le GOTO, c’est à dire cet ensemble logiciel et mécanique qui fait que l’instrument est capable de pointer tout seul l’objet que l’on veut observer ou photographier.

On peut s’imaginer disant à la machine :
- « Va pointer l’étoile Véga »
Ou, tout aussi bien :
« - Va pointer Messier 31 ».
(en anglais on dirait Go To... d’où le nom du dispositif).

Et l’instrument, docilement, pointerait tout seul vers l’objet désigné et l’on n’aurait plus qu’à observer.
Magique ? Oui et non.

Parce que dans l’état du matériel et du logiciel, cela ne peut se faire pour diverses raisons :
- Il n’y a pas d’interface vocale : il faut utiliser les boutons d’une « raquette ».
- Il y a une phase d’initialisation où « l’on fait apprendre » à la machine quelques repères de base.
- Il faut être capable d’identifier quelques étoiles repères sur le ciel.
- Il faut investir du « temps de cerveau disponible » même pour un usage simple.

On se trouve alors confronté avec une énorme difficulté : l’ambiguïté des manuels disponibles.

2. Prêt au départ...

« Avec ce double-décimètre, tracez un segment de 4,5 centimètres... »
JPEG

Pas facile... on ne sait pas, de façon précise, où est le zéro.

Dans le cas de la raquette Syscan et du GOTO, la difficulté est la même : il faut parvenir à associer orientation mécanique et coordonnées du logiciel.

3. « Park Scope » ou la définition d’un zéro


La société Skywatcher met en ligne un PDF qui contient le « manuel » des ses montures.
https://inter-static.skywatcher.com/upfiles/en_download_caty01351280216.pdf

Voir schéma de la raquette page 7.

Page 17 : arborescence des menus de la raquette.

(Votre version peut être un peu différente).

Définition du zéro-zéro physique

  • Régler la déclinaison sur 90°. Serrez l’axe de déclisaison.
  • Mettre la barre de contrepoids en bas « le plus bas possible ». Serrez l’axe d’ascension droite.
  • Allumer la raquette et initialiser date, lieu, heure... de la façon prévue par le manuel.
  • (Voir à ce propos un déroulement illustré des étapes sur la page : https://www.lestrucsduciel.com/raquette-synscan-apprenez-a-initialiser-monture-goto/)

JPEG

  • Appuyez plusieurs fois sur la touche jaune ESC.
    Appuyez sur la touche Utility (encadrée ici en vert).
    Les touches roses (ici) servent à parcourir le menu et la touche ENTER permet de valider un choix.
    - Passer Show Position
    - Passer Show information
    - Valider Park Scope avec ENTER
    - Valider HOME position avec ENTER.
    L’écran affiche
    « Position saved. Turn off power »,
    ce qui peut se traduire par :
    La position a été enregistrée comme le zéro physique.

Éteindre le dispositif.

Pour éteindre, cela varie selon l’équipement. Pour la NEQ 3.2 c’est le bouton rouge sur le petit boîtier annexe noir. (celui où aboutissent les cables).

Rallumer tout de suite et répondre à la question posée :
Start from park pos. 1)yes 2)no.
Ce qui peut se traduire par :
Démarrer avec la position de « rangement » définie préalablement ? 1 pour oui, 2 pour non ?
Ici répondre 1.
Il faut alors refaire l’initialisation « de base » date, lieu, heure...

À partir de là, la calibration sur 1, 2 ou 3 étoile deviendra beaucoup plus facile, parce que la « machine » part d’un zéro accordant mécanisme et logiciel.

4. Simuler pour s’entraîner

Pouvoir manipuler sans risque de se tromper suppose répétitions, hypothèses, essais, notes prises, répétitions...
Cela n’est guère possible de nuit, dans le froid et avec la fatigue.
Il faut arriver sur le terrain avec une démarche solidement rodée.
Conséquence : on s’entraînera de jour.
Ce qui veut dire que l’on va monter le matériel à minima, par exemple en remplaçant le tube par une latte de bois.
Comme ici :

JPEG

Le ciel étoilé sera remplacé par Stellarium, comme ici :

JPEG

Il faudra, bien-sûr entrer la même date, le même lieu et la même heure dans Stellarium et dans la raquette.

Il faudra être capable de se représenter mentalement le ciel à partir de l’écran d’ordinateur et bien repérer les points cardinaux, de façon à pouvoir répondre à la question suivante : les mouvements de la latte de bois sont-ils conformes à ce que serait le mouvement sur le ciel ?

On pourra viser des objets familiers du décor local et voir si l’on y revient en introduisant des noms d’étoiles antérieurement visées.

5. Liste et cartes des étoiles pour la calibration

Certains documents disparaissent de l’internet au bout d’un certain temps.
D’autres « bougent » alors qu’on en a besoin.
Voici la liste des étoiles permettant la calibration sur 1, 2 ou 3 étoiles, ainsi qu’une série de cartes permettant leur localisation au fil du temps.
http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/SkyScan_Alignment_Stars.pdf
(Au moins vous saurez où le chercher).

6. Park Scope : un autre zéro.

« Parce qu’il y a un autre zéro ?
- Non, il y en a deux :-)
- Farceur !!! »

À suivre...


Dans la même rubrique

0 | 5

Ressources pour bricoleur
le 11 septembre 2018
par Lerautal
Tables équatoriales
le 31 juillet 2018
par Lerautal
En attendant...
le 19 juillet 2018
par Lerautal
Masques de Bahtinov
le 8 juillet 2018
par Lerautal
Lumières dans la nuit : Pierre Bourge
le 15 juin 2018
par Lerautal
Plan du site Espace rédacteurs puce RSS

2009-2018 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.18