logo article ou rubrique
Déterminer les coordonnées d’un noyau cométaire avec Astrometry

Traitement d’un exemple du début à la fin

Article mis en ligne le 19 décembre 2018

par Lerautal

Un petit PDF

1. Le logiciel Astrometry sur le site de l’AAI

1.1.
Dans l’article http://aai.free-hosting.fr/Deux-approches-d-Astrometry.html
il est rappelé qu’Astrometry permet, en priorité :
- De connaître quelles sont les coordonnées du centre de la photographie,
- D’orienter celle-ci de façon précise.
- D’afficher quelques éléments remarquables sur une copie de l’image.

Exemple ici avec une photo de Gérard Cloarec :

JPEG

En complément, il permet de connaître le rapport angle/pixel, très utile pour de nombreux traitements numériques.

Cet article rappelle que le logiciel existe en deux modalités d’accès :
- Via le web (et c’est ce que les astronomes amateurs utilisent en général).
- En logiciel installé en local, sur un ordinateur.

1.2.
L’article http://aai.free-hosting.fr/Retrouver-les-coordonnees-et-l-orientation-d-une-photo-atsronomique.html détaille divers traitements possibles sur une image et donne des exemples de la syntaxe du logiciel en ligne de commande.

2. Retrouver les coordonnées de 46P Wirtanen avec Astrometry

Lire le texte suivant : http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/Astrometry/article01.pdf

De l’installation du logiciel en local jusqu’à l’obtention de la réponse.

Le support détaille les opérations sur une machine utilisant le système Linux.

Mais comment faire si l’on dispose d’un ordinateur sous le système Windows ?

  1. Voir ce lien en anglais, que je n’ai pu tester (pas de windows) : https://adgsoftware.com/ansvr/
  1. Windows 10 permettant d’exécuter « un Linux au-dedans de soi » (sic !!!), il doit être possible d’installer et d’utiliser Astrometry à l’identique. (non vérifié).

3. Quelques remarques complémentaires

3.1.
La précision de la position de la comète (ou de tout astre) dépend de nombreux paramètres qui ne sont pas liés à Astrometry.
La longueur focale de l’objectif, la définition du capteur photographique interviennent bien évidemment.
Il est utile de garder à l’esprit ces notions, pour ne pas s’illusionner sur la précision atteinte en mesurant un cliché fait avec un objectif de 20 mm de focale, surtout si on le compare à un autre fait avec une focale de 3 mètres !

3.2
La suite logicielle Astrometry est un (des) « couteau suisse » de l’astronomie.
On ne risque pas de perdre son temps en l’investissant dans son apprentissage pour un bon usage.


Plan du site Espace rédacteurs puce RSS

2009-2019 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.33