Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

Un Atlas Virtuel de la Lune

Un logiciel gratuit dont le code est accessible

Article mis en ligne le 7 août 2017
dernière modification le 9 août 2017

par Lerautal
logo imprimer

Fonctionne avec Windows, Mac OS, Linux.
Accueil du site en français.

1. Page d’accueil du site

Développé par les mêmes auteurs que « Carte du Ciel » (c’est dire si ces gens ont de la pratique et de la constance), ce logiciel permet :
- d’afficher une représentation de la Lune,
- de rechercher la position d’un élément du relief (mer, montagne, cirque ou cratère, mur...).

Voici la page d’accueil du site en français :
http://ap-i.net/avl/fr/start

Très élaboré dans sa conception, il permet d’habiller la sphère lunaire de différentes « peaux » appelées textures, qui permettent d’obtenir une image de la Lune correspondant à différentes prospections photographiques, mais aussi à certaines cartographies anciennes telles que celle de Cassini.

Pour les calculs de positions, les auteurs ont fait appel au livre de Jean Méeus, c’est dire si l’on a eu, ici, le souci de la précision.

2. Installation

Le logiciel est disponible pour les trois environnements pour « PC » : Windows, Mac OS, Linux (32 bits et 64 bits).
Adresse de téléchargement :
http://ap-i.net/avl/fr/download

Bien noter qu’il faut charger et installer au moins deux « choses » :
- Une version du programme (plus un correctif éventuel),
- Une archive de textures. Dans l’expérimentation faite ici, on a chargé « Clémentine ».

3. Cas d’une machine Linux

- Si l’on a installé l’émulateur Wine, on pourra faire fonctionner la version pour Windows, mais cela ira moins vite et l’on perdra la commodité de Linux.
- La page suivante explique comment procéder à l’installation :
https://laurdbayrone.wordpress.com/2016/02/28/virtual-moon-ou-comment-visiter-la-lune/

Remarque : sous Ubuntu 16.04, version dont le support est assuré pour plusieurs années, certains environnements ne se comportent pas de la même façon :
- Avec Xfce (version Xubuntu) et une carte graphique Nvidia GE Force 920 M, la Lune est un disque blanc ne contenant aucune information.
- Sur la même machine, avec Mate (clone de Gnome 2), cela marche parfaitement.

4. Exemple

Voici une capture d’une portion de l’affichage du logiciel montrant :
- À gauche : la fenêtre contenant l’image (ici un tout petit extrait).
- À droite : les informations relatives au cratère dans lequel on a cliqué : Aristarchus.
Capture d'écran de l'Atlas de la Lune

5. Remarques

  1. Beaucoup plus de fonctionnalités que celles évoquées ici : il faudra lire la « doc » ou faire une séance à Arago pour présenter le logiciel de façon plus complète.
  2. Bien qu’en principe une machine ancienne soit suffisante (en restreignant certains possibilités d’affichage), le logiciel s’accommode bien d’un terminal performant.
  3. Pose peut-être des difficultés avec certaines cartes graphiques (????). Avec le rétroprojecteur (???)
  4. Un bel outil pour préparer ses observations ou les exploiter.
  5. Outil de terrain ? Pas dans mon cas. Mais chaque individu est singulier.

6. Compléments ajoutés le 9 août 2017

Sous Linux, et avec l’environnement Xfce, la Lune ne s’affichait pas correctement.
La raison en est assez subtile et mérite d’être rappelée ici.
Les ordinateurs récents sont souvent pourvus de cartes graphiques puissantes.
Il s’ensuit que l’on ajoute au système des outils de paramétrage qui permettent d’obtenir une exploitation de cette puissance en fonction des desiderata de l’utilisateur de la machine.
Un ensemble de logiciels appelé « compositeur » peut faire « le travail » s’il est activé.
Sur ma machine, il était désactivé parce que ce « machin » prétend faire « du beau » là où je préfère la simplicité...
En activant le compositeur, certains paramètres de fonctionnement de l’affichage sont modifiés et la Lune apparaît.
Comment faire ?

Paramètres / Gestionnaire de paramètres / peaufinage des fenêtres / Compositeur / Activer le compositeur d'affichage.

À propos des textures

Au démarrage, et sans effet de zoom, la Lune est « habillée » d’une texture de base.
Voici en exemple, les cratères Hercule et Atlas, avec un zoom modéré.
Les cratères Hercule et Atlas

Les lignes des coordonnées permettent de visualiser la phase de la Lune : elle est en train de se réduire, parce que l’on a dépassé la Pleine Lune.

Si l’on continue à zoomer, la texture de meilleure qualité va prendre le relais. Ici, on a chargé la texture Clémentine. (Pour Clémentine, voir : http://www.echodelta.net/reconquete/lune/clem.html ).
Voici une seconde capture des deux cratères :
Les cratères Atlas et Hercule vus par Clementine
D’autres textures existent, autorisant une autre vision de la Lune.

En complément : le texte qui s’affiche quand on clique dans Hercules :

HERCULES
L.U.N.: AA4682N03921E
L.U.N.REDUCED: 4682N03921
Name type: AA
Type: Cratère
Période de formation: Eratosthénien (De -3.2 milliards d'années à

-1.1 milliards d'années)

Taille:
Dimension: 70.0x70.0Km / 42.0x42.0Mi
Hauteur: 3200.0m' / 9700.0ft
Rapport Hauteur/Longueur: 0.0464

Description:
Formation circulaire. Forme un couple remarquable avec Atlas.
Versants escarpés portant Hercules D au Sud-Est.
Muraille élevée en gradins portant Hercules E au Sud-Ouest.
Fond plat contenant le cratère Hercules G. Trois monticules. Tache

sombre dans l'arène.

Observation:
Intérêt: Formation exceptionnelle.
A observer: Quatre jours après la Nouvelle Lune ou Trois jours

après la Pleine Lune
Instrument minimal: Lunette 50 mm

Position:
Longitude: 39.213° Est
Latitude: 46.822° Nord
Face: Face visible
Quadrant: Nord-Est
Région: Région au Nord-Est de la Mer de la Sérénité

Atlas:
Carte Rukl: 14 Hercules
Page Viscardy: 366
Carte Hatfield: 2a4 / 4g6
Planche Westfall: 323N 328N 119N 124N 131N 135N 143N
Article de Charles Wood: MM72
Lunar Orbiter:  IV-074-H2  IV-079-H2  IV-079-H3  IV-086-H3

IV-191-H2

Origine du nom:
Nom détaillé: Hercule
Personnage mythologique romain du  né en Rome
Faits marquants: Héraclès chez les Grecs. Fils de Jupiter. Auteur

de douze travaux remarquables.
Auteur du nom: Riccioli (1651)
Nom donné par Langrenus: Biaei
Nom donné par Hevelius: Montes Macrocemnii
Nom donné par Riccioli: Hercules

IAU information:
IAU_FEATURE_NAME:  Hercules
IAU_CLEAN_FEATURE_NAME: Hercules
IAU_FEATURE_ID: 2467
IAU_DIAMETER: 68.3151
IAU_CENTER_LATITUDE: 46.8218966143377
IAU_CENTER_LONGITUDE: 39.2134797895301
IAU_NORTHERN_LATITUDE: 47.9483394622803
IAU_SOUTHERN_LATITUDE: 45.6954555511475
IAU_EASTERN_LONGITUDE: 40.8598003387451
IAU_WESTERN_LONGITUDE: 37.56715965271
IAU_COORDINATE_SYSTEM: LOLA2011
IAU_CONTINENT: Europe
IAU_ETHNICITY: Greek
IAU_FEATURE_TYPE: Crater. craters
IAU_FEATURE_TYPE_CODE: AA
IAU_QUAD_NAME: Geminus
IAU_QUAD_CODE: LAC-27
IAU_APPROVAL_STATUS: Adopted by IAU
IAU_APPROVAL_DATE: 1935-01-01 00:00:00
IAU_ORIGIN: Latin spelling for Greek mythological hero Heracles.



Ici vous pouvez afficher le contenu d'un article avec le mot-clé "article-libre1".

Le titre du bloc sera celui de l'article.


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2009-2017 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.52