Photographies avec suivi

mardi 6 septembre 2016
par  Lerautal
popularité : 46%

Utilisation d’un entraînement équatorial pour effectuer des poses plus longues.

1. Empilement de nombreuses photos de M31

Auteur : Jean-Luc Levant, le 26/08/2016 à Jeu-les-Bois.
Appareil : Canon 350 D avec un téléobjectif de 300 mm de focale et ouvert à F/5,6.

Image résultant de l’empilement de 50 vues de Messier 31 :

JPEG - 214.4 ko

2. Pose longue vers la Voie-Lactée

En fin de séance, alors que la Lune commence à éclaircir le ciel.
Objectif à grand champ de 10 mm de focale (celui de Jean-Marie Limbert, utilisé pour les images précédentes).

Du fait du suivi, on a une bien meilleure représentation de la Voie Lactée.
Malheureusement, la nuit était moins sombre.

PNG - 5 Mo

3. Conclusions

- En faisant varier la longueur focale de l’objectif, on peut donner une vision différente d’une même réalité (pour M31, comparer avec la photo à grand champ de Jean-Marie).
- Le fait de disposer d’un entraînement équatorial permet de réaliser des poses longues.
- La photographie numérique permet de fractionner une pose longue en de multiples poses plus courtes. Mais il faut alors s’astreindre à travailler sur un ordinateur.