Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

lien vers le forum
Observer avec des jumelles

Un support pour être plus efficace.
Expérimentation pendant une veillée à Jeu-les-Bois
Quelques jumelles

Article mis en ligne le 20 mai 2018
dernière modification le 22 mai 2018

par Lerautal
logo imprimer

Calmer « la bloblotte » et autres malheurs liés au froid, à l’âge, au manque de pratique...

1. Scènes de « chasse » en Berry

... mais sans fusils, sans risques pour le gibier...
Un soir de veillée aux étoiles, au printemps, à l’observatoire de Jeu-lesBois.
On a sorti du beau matériel pour accueillir le public : des Celestrons, une jolie lunette, des Newtons. La coupole du T400 est ouverte...

JPEG

(Photo : Daniel Lachaud).
En plus, fait inhabituel, deux ateliers avec des jumelles :
- Une énorme paire avec des verres de 100 mm d’ouverture (grossissement 25) fixée sur une monture avec parallélogramme déformant.
- trois paires plus modestes : 42 x 8 , 60 x 20 et 50 x 7 que l’on peut poser sur un dispositif original.

Le public est attendu et l’annonce publiée dans la « Nouvelle République » a suggéré d’apporter ses propres jumelles (quand on en a).

2. Pourquoi insister sur les jumelles ?

Pour au moins trois bonnes raisons :

  • Lors de nos « nuits », et malgré nos efforts, les visiteurs doivent souvent patienter avant d’accéder à un instrument. Le fait de pouvoir parcourir le ciel avec son propre matériel, que l’on peut échanger avec amis ou parents, rend l’attente plus supportable.
  • Les visiteurs regardent le ciel avec nos instruments... puis repartent. Ceux qui possèdent des jumelles ont la possibilité de prolonger une pratique initiée à Jeu-les-Bois.
  • Nous donnons à voir, dans un temps forcément limité, quelques éléments remarquables du ciel. Pointer des jumelles au hasard de sa propre fantaisie, c’est « affronter » le ciel, découvrir son étendue et sa beauté.

3. Pourquoi les novices n’utilisent pas leurs jumelles sur le ciel ?

Lors des Nuits des étoiles, l’on rencontre « des gens » que l’on n’a pas choisis.
Ils sont là parce qu’ils ont eu envie, qu’ils ont fait l’effort de venir, que la soirée est gratuite...
Et, curieusement, ils ont beaucoup de choses à nous apprendre.
Par exemple :

"Vous possédez des jumelles ?
- Oui.
- Et vous les pointez vers le ciel ?
- Non. Pourquoi ? on peut regarder le ciel avec des jumelles ?
- ... "
  • Première raison : un grand nombre ignore que l’on peut s’en servir pour regarder le ciel.
  • Seconde raison : la « tremblotte ». Sous le poids, et faute d’un peu de méthode, les jumelles tremblent et l’observation devient rapidement pénible.
  • Troisième raison : les jumelles inadaptées. Il y a les trop lourdes (et les tremblements), celles qui grossissent trop (aggravation des tremblements), celles qui n’ont pas été fabriquées pour servir (les arnaques), celles qu’on ne sait pas régler.

4. Un dispositif pour améliorer le confort : la « gambille »

JPEG

(Photo : Dominique Clay).
Réalisé pour moins de dix euros, ce petit bricolage est le complément idéal d’un siège. Le fait d’être assis ajoute confort et stabilité.

  1. Et cela libère les jambes qui peuvent se positionner de façon à « capturer » la chose.

PNG
(Ici avec les jumelles « Tento »)

  • Et cela libère les bras, qui n’ont plus à supporter le poids de l’instrument... et l’on peut alors essayer différentes manières de les utiliser.

Remarque : pourquoi gambille ? parce qu’on l’attrape avec les jambes.

5. Petit compte-rendu d’usage

Terminé la veille le dispositif a été expérimenté « en vrai » avec le public, avec différentes paires de jumelles, sur la Lune, Jupiter, la Lyre et Albireo.
Test typique :

  1. Pointer « Vos » jumelles vers un des sujets d’intérêt.
  2. Essayer d’utiliser un « grand bâton » (une tige de bambou) pour ajouter un peu de stabilité.
  3. Les mêmes avec la gambille.

Au fil de la soirée, les constatations ont été les mêmes :
- on ne peut pas viser trop haut dans le ciel,
- c’est beaucoup plus confortable et l’on voit « mieux ».
L’appropriation de l’objet par le corps des passants a donné des scènes amusantes et des remarques parfois surprenantes...

En fin de soirée, un essai difficile de pointage d’Albireo en utilisant les jumelles de marque « Tento » 60 x 20 (diamètre 60 mm, grossissement 20 fois).
Fabriquées autrefois en Union Soviétique, ces jumelles ne sont pas « prestigieuses ».

Grace à l’amélioration de la stabilité, trois personnes ont pu, successivement, séparer l’étoile double et percevoir la différence d’intensité et de couleur.
Avec une nuit plus transparente et plus sombre...

Remarque :
« Gambille » est définie en licence Creative Commons : vous pouvez la reproduire mais pas la faire fabriquer par millions pour gagner plein d’argent sur mon dos.
(un exemple de plan sera publié ici).


Forum
Répondre à cet article

Pensez y !

Nous contacter : Courrier électronique

Association Astronomique de l’Indre
230, Avenue de Verdun
36000 Châteauroux - France

Adhérents :

Pensez à vous identifier ci-dessus pour avoir accès à la partie réservée de ce site.

Plan du site Espace rédacteurs puce RSS

2009-2018 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.93