logo site
Association Astronomique de l’Indre
Slogan du site

Le site officiel de l’Association Astronomique de l’Indre.
Association loi 1901 , dont le but est la promotion de la culture et de la réflexion scientifique, en particulier dans les domaines liés à l’astronomie et aux sciences de l’espace.

lien vers le forum
logo article ou rubrique
Cavalcade !

Quand SIRIL montre d’autres aspects de ses possibilités

Article mis en ligne le 7 février 2018
dernière modification le 7 août 2018

par Lerautal
logo imprimer

Une comète qui semble se livrer à une cavalcade, de clichés en clichés

1. Rappel

40 photographies faites successivement d’un même champ, par Gérard Cloarec. Chaque image a été posée 30 secondes mais le dispositif de suivi n’est pas un équatorial standard.
En fait, c’est un peu l’équivalent d’un pied fixe (on cadre comme on veut), mais avec suivi (oxymore !!! ) et l’on va voir que cela complique un peu les traitements.
C’est l’occasion de montrer que SIRIL n’est pas une simple machine à empiler les clichés mais qu’il propose aussi des outils qui aident à réfléchir avant de tenter des manipulations « astucieuses ».
Lesquelles, au-delà du résultat : la « belle » image, font partie de la gratification de l’astronome photographe.

2. Un échec qui aide à prendre conscience

Suite aux articles précédents sur l’empilement des images de la comète 41 P :
http://aai.free-hosting.fr/?Un-exemple-d-usage-de-SIRIL&lang=fr
et
http://aai.free-hosting.fr/?Retour-sur-l-article-precedent&lang=fr

... il était tentant d’essayer d’utiliser le noyau de la comète comme repère d’alignement.
Ainsi, dans l’idéal, on verrait les étoiles apparaître comme des « petits traits », traduisant leur mouvement relatif ...
par rapport au noyau (et à la comète) qui serait bien net.
Cela peut se faire, dans le menu alignement, en utilisant l’option suivante :

JPEG

Mais...
"Il est vrai que souvent
La mer se désenchante...."
(La ville s’endormait). J.B.
Le résultat est ici :
http://lerautal.lautre.net/journal/AAI/Dra/par_motif.jpg

Ce résultat, et d’autres, pour aboutir à une hypothèse : il s’est passé « quelque chose » pendant la prise de la série qui complique l’alignement.

3. Police scientifique

Partant de la séquence non alignée, encadrons une étoile d’un petit rectangle, avec la souris (onglet vert). Clic-droit et choisir Psf de la séquence.
L’étoile est entourée d’un cercle violet.

JPEG

Passons au menu Graphique et sélectionnons le paramètre X.

JPEG

Pour comprendre la signification de ce graphique, voici quelques éléments.

  1. Il s’agit du déplacement apparent de l’étoile sur la suite de photos (X correspond aux positions du centre de l’étoile dans le sens de la largeur.
  2. L’échelle verticale de 3730 à 3723 correspond à la position de l’étoile au fil des images.
  3. L’échelle horizontale est une échelle de temps, en jour julien.
    Constats importants :
    - entre la deuxième photo et la troisième, il s’est passé beaucoup plus de temps qu’entre les suivantes.
    - Si le suivi avait été parfait, la ligne violette serait horizontale. Ce qui n’est pas le cas.
    - Une petite pointe vers la fin de la séquence. Coup de vent répercuté sur X ? Vibration ?
    Si l’on choisit le paramètre Y, on peut faire un constat du même genre.
    JPEG

Et si l’on effectue la même estimation de PSF sur le noyau de la comète ?
Dans le menu graphique, cliquer sur « Tout effacer ».
Revenir dans l’image noir et blanc (onglet sur vert) et encadrer le noyau de la comète.
Clic-droit et choisir Psf de la séquence. Le noyau est entouré d’un cercle violet.
Passons au menu Graphique et sélectionnons le paramètre X.

JPEG

Constat important :
- à un moment, il s’est passé de drôles de choses...

4. Comment faire pour corriger ces défauts ?

SIRIL dispose d’un formidable outil d’alignement : global (ciel profond).
Celui-ci fait deux choses importantes ici :
- il est capable d’aligner même des images qui ont tourné l’une par rapport à l’autre
- et, en plus, et c’est essentiel ici : il fabrique une nouvelle séquence d’images en fonction des décalages et rotation.

Procédons à un tel alignement et chargeons la séquence.
Faisons maintenant le test de PSF sur une étoile du champ :

JPEG

Ne nous laissons pas abuser par la forme de la ligne brisée : les écarts généraux sont inférieurs à 1 pixel ! (voir les valeurs soulignées en jaune).
Et l’on pourra toujours rejeter les images correspondantes au moment de l’empilement.
Globalement, et à part des écarts inférieurs à 1 pixel, la ligne est horizontale.
Et si l’on effectue la même estimation de PSF sur le noyau de la comète ?
Dans le menu graphique, cliquer sur « Tout effacer ».
Revenir dans l’image noir et blanc (onglet sur vert) et encadrer le noyau de la comète.
Clic-droit et choisir Psf de la séquence. Le noyau est entouré d’un cercle violet.

JPEG

Le noyau se déplace en X (et en Y) au fil du temps mais la ligne est presque droite : c’est un déplacement linéaire et non chaotique.

5. Utilisation de la nouvelle séquence.

Tentons maintenant l’alignement sur le noyau de la comète.
Menu Alignement / Alignement par motif de l’image.

JPEG

C’est mieux ainsi.

Compléments :
- Les tentatives et manipulations résumées ici ont fait l’objet d’échanges sur le forum webastro à l’adresse :
http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=2527730#post2527730
- J’ai déjà exprimé tout le bien que je pense du logiciel libre, et de SIRIL en particulier.


Forum
Répondre à cet article

Pensez y !

Nous contacter : Courrier électronique

Association Astronomique de l’Indre
230, Avenue de Verdun
36000 Châteauroux - France

Adhérents :

Pensez à vous identifier ci-dessus pour avoir accès à la partie réservée de ce site.

Plan du site Espace rédacteurs puce RSS

2009-2018 © Association Astronomique de l’Indre - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.19